Vous payez la taxe foncière ? Découvrez si vous pouvez être exempté cette année et économisez gros !

Avec plus de 34 millions de contribuables concernés en France, la taxe foncière est une réalité pesante pour beaucoup.

La taxe foncière sur le grill : une augmentation constante #

Son augmentation, indexée sur l’inflation, ne cesse de surcharger le budget des ménages français. L’année 2022 a vu une hausse de 3,4 %, suivie d’un pire scénario en 2023 avec un bond de 7,1 % sur l’ensemble des factures.

Profitez de l’aide de l’État pour installer un thermostat connecté avant 2025

La tendance à la hausse continue en 2024, avec une revalorisation légèrement plus modeste de 3,9 %. Cependant, des taux communaux variables peuvent alourdir davantage la facture. C’est dans ce contexte qu’une lueur d’espoir apparaît sous forme d’exonérations pour certains contribuables.

Qui peut dire adieu à la taxe foncière cette année ? #

Une exemption de la taxe foncière n’est pas un mythe, mais une réalité pour les propriétaires affichant de très faibles revenus. Par exemple, un individu vivant seul doit avoir un revenu fiscal de référence inférieur à 12 455 euros pour être éligible. Pour les couples sans enfants, ce plafond est de 19 107 euros.

Importance de conserver vos avis d’imposition et durée de conservation

À lire Goldman Sachs mise près de 900 millions d’euros sur le leader français de la gestion de patrimoine, Crystal

Outre ces conditions de revenu, d’autres catégories de personnes peuvent bénéficier d’une exonération. Les personnes de 75 ans ou plus au 1er janvier 2024, les bénéficiaires de certaines allocations comme l’Aspa ou l’AAH, peuvent ainsi échapper à cette charge financière, leur offrant un peu de répit dans la gestion de leur budget.

La nature de votre bien peut également vous sauver #

La taxe foncière ne regarde pas uniquement le propriétaire, mais s’intéresse également à la nature du bien. Ainsi, si votre bien immobilier est neuf, vous pourriez être exempté de cette taxe pendant les deux premières années suivant sa mise en service. Une aubaine non négligeable qui peut s’étendre à d’autres types de logements sous certaines conditions.

Vous en avez assez des appels incessants ? Découvrez comment vous en débarrasser définitivement !

Les résidences neuves financées par des prêts garantis peuvent jouir d’une exonération encore plus longue, jusqu’à dix ans. De même, des efforts en matière de rénovation énergétique peuvent être récompensés par cinq années sans taxe foncière. Voilà de quoi motiver certains travaux d’amélioration de l’habitat.

Si vous vous demandez comment alléger votre charge fiscale, voici quelques pistes :

  • Vérifiez votre éligibilité aux exonérations selon vos revenus.
  • Si vous êtes propriétaire d’un bien neuf ou rénové énergétiquement, renseignez-vous sur les exemptions possibles.
  • Survivant de plus de 75 ans ? Vous pourriez également bénéficier d’une exonération partielle ou totale.

FAQ:

  • Quelle est la principale condition pour être exonéré de taxe foncière ?
    Les conditions d’exonération varient selon les revenus, l’âge et certaines allocations perçues.
  • Un bien immobilier neuf peut-il bénéficier d’une exonération ?
    Oui, pendant les deux premières années suivant sa mise en service.
  • Qu’en est-il des logements rénovés ?
    Les logements ayant fait l’objet de rénovations énergétiques peuvent être exempts de taxe foncière pendant cinq ans.
  • Les couples sont-ils soumis à une autre grille de revenu pour l’exonération ?
    Oui, les plafonds de revenus admissibles sont ajustés pour les couples.
  • La taxe foncière a-t-elle augmenté en 2024 ?
    Oui, une revalorisation de 3,9 % a été appliquée en 2024.

Allocations-info.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :