Allocation Veuvage : démarches et conditions pour y prétendre

Bien que le décès d'un(e) conjoint(e) puisse avoir des conséquences désastreuses tant sur l'équilibre émotionnel que financier de la partie survivante, la protection sociale française tente d'alléger ce fardeau à travers l'allocation veuvage.

Comprendre l’allocation veuvage #

Cette prestation financière a été mise en place pour venir en aide aux veufs et veuves disposant de faibles ressources. Il s’agit d’une aide précieuse, mais restreinte par des conditions d’âge, de ressources et de situation familiale. Abordons ensemble les contours de cette allocation en détails.

Les critères pour prétendre à l’allocation veuvage #

L’octroi de cette allocation dépend rigoureusement des conditions établies par l’Assurance retraite. Tout d’abord, l’âge du demandeur doit être compris entre 55 et sous l’âge légal de départ à la retraite. Concernant le décès du conjoint, il importe peu qu’il soit survenu en France ou à l’étranger. Cependant, le conjoint disparu devait être en règle avec ses cotisations retraite. En termes de ressources, l’organisme impose un plafond que ne pourra excéder le bénéficiaire. Ce dernier varie notamment en fonction de la situation familiale du demandeur.

  • Il ne faut pas avoir refait sa vie, c’est-à-dire ne pas être remarié(e), pacsé(e) ou en concubinage.
  • Le demandeur ne doit pas être éligible à une retraite anticipée pour carrière longue ou pour handicap.
  • L’allocation veuvage ne peut être cumulée avec une pension de veuve ou veuf de guerre.

Il est indispensable de noter que le versement de l’Allocation veuvage est une aide temporaire.

À lire Voici les changements majeurs à prévoir pour votre assurance vie en 2024 : ne passez pas à côté

Les démarches pour demander l’allocation veuvage #

La demande de cette aide requiert une certaine diligence. Il convient de fournir à l’Assurance retraite une déclaration sur l’honneur, un acte de décès du conjoint, ainsi qu’un relevé d’identité bancaire. Les autres pièces justificatives seront éventuellement demandées en fonction de la situation du demandeur. Une fois ces informations rassemblées, la demande peut être formulée en ligne ou par courrier.

Il faut toutefois garder à l’esprit que l’allocation est attribuée pour une période de deux ans maximum. Toutefois, elle peut être interrompue avant en cas de remariage, de vie maritale ou encore de départ à la retraite du bénéficiaire. Une fois cessée, l’allocation veuvage ne peut être réactivée. Il est donc nécessaire d’en faire une gestion prudente et réfléchie.

Montant et versement de l’allocation #

L’allocation veuvage est de nature forfaitaire. Au 1er avril 2021, son montant est de 615,10 € par mois. Le versement est effectué mensuellement en arrières et peut bénéficier d’une revalorisation annuelle.

Elements Description
Age du demandeur Entre 55 ans et l’âge légal de la retraite
Situation matrimoniale Ne pas être remarié, pacsé ou en concubinage
Durée d’attribution 2 ans maximum

La suite :

  • Puis-je cumuler l’allocation veuvage avec mes revenus personnels ?
    Oui, à condition de ne pas dépasser le plafond de ressources imposé.
  • Qu’advient-il si je refais ma vie avant la fin de ma période d’allocation ?
    L’allocation sera immédiatement stoppée.
  • Suis-je éligible si je suis divorcé(e) de la personne décédée ?
    Non, car vous n’étiez pas en situation de mariage lors du décès.
  • Comment est calculée la revalorisation de l’allocation ?
    Elle est basée sur l’évolution prévisionnelle des prix hors tabac.
  • Dois-je déclarer l’allocation veuvage aux impôts ?
    Oui, c’est un revenu imposable.

Allocations-info.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :