Le guide ultime pour comprendre le système de retraite complémentaire

La question de la retraite demeure une énigme pour bon nombre de personnes en France.

Introduction au système de retraite complémentaire #

Qui plus est, l’enchevêtrement des lois, des décrets et des circulaires gouvernementales peut desservir sa bonne compréhension. Et pourtant, être informé sur le système de retraite complémentaire est essentiel. Il constitue en effet un atout majeur de notre dispositif de solidarité sociale. Ce guide vise à mettre en lumière les mécanismes fondamentaux qui régissent ce système.

L’architecture du dispositif de retraite complémentaire #

Avant toute chose, il est nécessaire de préciser que le système de retraite en France s’organise en deux niveaux. Le niveau de base et le niveau complémentaire. Le niveau de base est obligatoire pour tous et donne droit à une pension de retraite versée par le régime général de la Sécurité sociale. Cependant, cette pension ne suffit pas toujours pour maintenir un niveau de vie convenable après le départ à la retraite.

C’est là qu’interviennent les retraites complémentaires, elles sont versées en plus de la retraite de base et permettent d’améliorer le montant global de la pension de retraite. Ils sont gérés par des régimes spécifiques, notamment l’Agirc pour les cadres et l’Arrco pour les non-cadres.

À lire Les secrets pour maximiser votre pension de retraite Agirc-Arrco sans tomber dans les pièges des erreurs de calcul

  • L’Agirc (Association générale des institutions de retraite des cadres)
  • L’Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés)

Il convient de noter que depuis 2019, l’Agirc et l’Arrco ont fusionné pour devenir le régime Agirc-Arrco. Cette réforme a permis de simplifier le système de retraite complémentaire en ne faisant plus de distinction entre les cadres et les non-cadres en matière de retraite complémentaire.

Comment est calculée la retraite complémentaire ? #

La retraite complémentaire est calculée en fonction des points que l’on a acquis pendant sa vie active. Chaque fois que vous cotisez pour votre retraite complémentaire, vous accumulez des points. Le nombre de points que vous gagnez dépend du montant de vos revenus et du taux de cotisation.

Au moment de la liquidation de votre retraite, ces points sont convertis en euros en fonction de la valeur du point fixée par le régime. Plus vous avez de points, plus votre retraite complémentaire sera élevée.

Période Nombres de point Valeur du point
Avant 2019 Varie en fonction des revenus et des cotisations 1.2588 euros (Agirc et Arrco)
2019 et après Identique pour tous les salariés 1.2714 euros (Agirc et Arrco)

Vos droits en tant que retraité #

En tant que retraité, vous avez droit à une pension de retraite de base et à une retraite complémentaire. Par ailleurs, vous pouvez bénéficier d’une majoration de votre retraite complémentaire si vous avez eu ou élevé des enfants. Vous avez également la possibilité de cumuler votre pension de retraite avec des revenus d’activité sous certaines conditions.

La suite :

  • Que faire si je n’ai pas assez cotisé pour ma retraite complémentaire ?
    Il est possible de racheter des points pour augmenter la valeur de votre retraite complémentaire.
  • A partir de quand puis-je demander ma retraite complémentaire ?
    Vous pouvez demander votre retraite complémentaire à partir de l’âge légal de départ à la retraite, soit 62 ans pour la plupart des personnes.
  • Comment savoir combien de points j’ai acquis ?
    Vous pouvez consulter votre relevé de situation individuelle (RSI) pour connaître le nombre de points que vous avez acquis.
  • La retraite complémentaire est-elle imposable ?
    Oui, la retraite complémentaire est soumise à l’impôt sur le revenu.
  • Qu’advient-il de mes points si je change d’emploi ?
    Vos points sont conservés et continuent de s’accumuler quel que soit votre emploi.

Allocations-info.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :