Déclaration des revenus 2023 : ce que vous n’avez pas à déclarer en 2024

Comme chaque année, les contribuables sont confrontés au même rituel : la déclaration de leurs revenus pour l’année précédente. Si les dates limites de déclaration ont été communiquées par l’administration fiscale en fonction de votre département de résidence, la date d’ouverture de la déclaration en ligne n’a pas encore été annoncée. Voici un aperçu des principaux revenus de l’année 2023 que vous n’avez pas besoin de déclarer en 2024.

Les aides sociales exemptées d’impôts #

Certaines prestations sociales sont exonérées d’impôt , notamment les allocations familiales, l’allocation aux adultes handicapés, la prestation d’accueil du jeune enfant, l’allocation de soutien familial, le revenu de solidarité active, l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ou encore la prime d’activité. Vous n’avez donc pas à les mentionner dans votre déclaration de revenus.

Les allocations logement hors taxe #

Plusieurs allocations logement versées par l’État suivent le même régime fiscal et ne doivent pas être déclarées. Il s’agit de l’allocation de logement social, de l’allocation de logement familiale et de l’aide personnalisée au logement.

À lire Goldman Sachs mise près de 900 millions d’euros sur le leader français de la gestion de patrimoine, Crystal

Les étudiants avec une activité professionnelle #

  • Les étudiants âgés de moins de 26 ans au 1er janvier 2023 et ayant exercé une activité professionnelle sont également exonérés, à condition que leurs salaires ne dépassent pas trois fois le SMIC mensuel.

L’épargne non imposable #

En ce qui concerne les intérêts générés par les comptes d’épargne , ces derniers sont totalement exonérés d’impôt pour l’année 2023. Il en va de même pour les intérêts accumulés sur votre Compte Épargne Logement ouvert avant 2018 ou votre Plan Épargne Logement ouvert entre 2011 et 2017. Pour les retraits effectués sur un contrat d’assurance-vie de plus de 8 ans , la part retirée sera exemptée d’impôt jusqu’à 4 600 euros . En cas de clôture d’un contrat d’assurance-vie suite à un autre contrat d’assurance-vie , un licenciement , une invalidité , une liquidation judiciaire ou une cessation anticipée d’activité , l’exonération sera totale.

Les salaires exonérés #

Pour les personnes ayant des enfants à charge bénéficiant d’un contrat d’apprentissage ou effectuant un stage étudiant, sachez que leur rémunération ou indemnités seront elles aussi exemptées d’impôt jusqu’à hauteur d’un montant égal au SMIC annuel brut. De plus, si vous avez été licencié ou êtes sorti de votre entreprise dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi, les indemnités perçues seront totalement exemptées d’impôts.

Les revenus des ventes en ligne exonérés d’impôt #

Les bénéfices tirés de la vente d’objets d’occasion sur des plateformes telles que Leboncoin, Vinted ou Once Again sont également non imposables . Il est donc inutile de les déclarer dans votre déclaration de revenus pour 2023. En revanche, si vous réalisez des ventes récurrentes et lucratives, l’administration fiscale peut considérer cela comme une activité professionnelle, soumise alors aux impôts. Soyez vigilant à ne pas franchir cette limite entre activité occasionnelle et professionnelle.

Pour éviter toute erreur lors de votre déclaration de revenus en 2024, il est important de bien comprendre quels types de revenus doivent être déclarés et lesquels sont exemptés d’impôts. Bien que certains revenus soient hors taxe, n’hésitez pas à consulter un professionnel pour obtenir des conseils personnalisés en fonction de votre situation financière et familiale.

À lire UBS a renversé la vapeur pour un retour triomphal aux bénéfices après une année difficile

Allocations-info.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :