Un couple victime d’une escroquerie en croyant solder ses prêts immobiliers (126 000 €)

Un couple originaire de Sarthe a récemment perdu 126 000 € à la suite d'une escroquerie bancaire.

Une somme de 126 000 € envolée suite à une arnaque bancaire #

Résidant à La Bazoge, les deux sexagénaires ont été trompés par un escroc se faisant passer pour leur banque et ont effectué un virement sur un compte frauduleux dans le but de clôturer leurs crédits immobiliers.

Les économies d’une vie anéanties #

Victimes d’une incroyable arnaque bancaire, Dominique et Thierry ont vu leur projet de retraite paisible tomber à l’eau avec la perte de pas moins de 126 000 €. « Ce sont les économies d’une vie qui partent en fumée », déplorent-ils amèrement. Les gains qu’ils ont réalisés grâce à la vente de leur bien immobilier devaient leur permettre d’améliorer leur nouvelle maison, voyager et gâter leurs deux enfants.

Comment l’escroquerie s’est-elle déroulée ?

Dominique et Thierry ont subi une terrible escroquerie, ayant abouti à la perte de presque 126 000 €. Le couple, en possession de l’argent issu de la vente de leur précédente habitation, décide alors de procéder au virement bancaire pour rembourser intégralement leurs deux prêts immobiliers d’une valeur totale de 125 987 €.

À lire Goldman Sachs mise près de 900 millions d’euros sur le leader français de la gestion de patrimoine, Crystal

Les escrocs se sont fait passer pour leur banque #

Méconnaissant l’intrusion dans sa messagerie électronique, Dominique n’a pas réalisé que les informations échangées avec sa banque étaient surveillées par des individus malveillants. Ces derniers ont ainsi réussi à élaborer un plan pour détourner les fonds du couple.

Plusieurs indices auraient pu alerter le couple sur la fraude qui était en cours : une adresse e-mail suspecte et des horaires d’envoi inhabituels, comme celui de 3h10 du matin.

Fonds irrécupérables et crédits toujours à rembourser

Quelques jours après avoir effectué le virement, Dominique et Thierry reçoivent une mauvaise nouvelle de la part de leur banque, la Caisse d’épargne, les informant que les fonds ne peuvent être récupérés. « C’est notre vie entière qui s’envole », déplorent-ils.

Le couple est néanmoins dans l’obligation de continuer à rembourser leurs emprunts, bien que l’établissement bancaire ait consenti à suspendre les paiements pendant une année.

À lire UBS a renversé la vapeur pour un retour triomphal aux bénéfices après une année difficile

La responsabilité de la banque pointée du doigt #

  • Dominique et Thierry admettent leur erreur dans cette malheureuse affaire mais mettent également en cause leur établissement bancaire.
  • Selon eux, la banque aurait dû détecter qu’il s’agissait d’un faux numéro IBAN et ne pas autoriser un transfert aussi important vers un compte suspect.
  • Le couple estime que leur banque, le Crédit Mutuel, aurait dû se montrer plus vigilante face à cette situation.

Comment éviter de telles arnaques ?

Pour ne pas être victime d’une telle escroquerie, il est primordial de vérifier attentivement les informations des courriels reçus de votre banque. De même, il faut toujours veiller à communiquer uniquement avec des adresses électroniques officielles et sécurisées. En cas de doute, contactez directement votre conseiller bancaire afin de vous assurer de la légitimité des opérations proposées.

Dans le cas du couple Dominique et Thierry, leur inattention et leur naïveté dans cette affaire leur ont coûté leurs économies et ont mis en péril leurs projets futurs. Il est donc essentiel de rester vigilant afin d’éviter de tomber entre les mains d’escrocs toujours prêts à profiter des failles existantes pour détourner l’argent des particuliers.

Allocations-info.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :