Quelles démarches pour déclarer une grossesse ?

Le plus souvent, c’est le premier examen prénatal, effectué par un médecin ou une sage-femme, qui permet d’engager les démarches pour déclarer une grossesse. En effet, à ce moment, le médecin vous transmet un document intitulé « Vous attendez un enfant ». Tandis que le praticien remplit l’attestation de grossesse, vous devez vous charger de renseigner les deux volets de votre propre formulaire. L’un doit être envoyé à votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie, l’autre à votre Caisse d’Allocations Familiales. Ensuite, tout au long de votre grossesse, vos différents examens prénataux de suivi devront également être l’occasion de continuer à envoyer des formulaires, notamment pour continuer à bénéficier de vos droits de femme enceinte.

Pourquoi déclarer rapidement sa grossesse à la Sécurité Sociale ?

Il est indispensable de déclarer une grossesse à la Sécurité Sociale en respectant un délai de 14 semaines. Cette démarche vous permet de bénéficier d’une couverture des frais médicaux de grossesse : les examens (hors dépassements d’honoraires), les frais d’hospitalisation conséquents à l’accouchement ou encore 8 séances de préparation à la naissance du bébé. Pour les salariées, la déclaration de grossesse permet également de bénéficier du congé maternité de 16 semaines.

Comment s’assurer d’obtenir une couverture des frais médicaux de grossesse ?

Si vous prenez le temps, avant la fin de votre 3ème mois de grossesse, de déclarer votre état à votre Caisse d’Assurance Maladie, vous bénéficierez des remboursements de frais médicaux prévus (examens, séances de préparation, etc.). En revanche, pour valider tous vos droits à l’assurance maternité, il est indispensable de penser à mettre à jour votre Carte Vitale. Pour cela, rendez-vous sur une borne spécifique, disponible dans les pharmacies ou au sein de votre CPAM. Enfin, n’oubliez pas de renvoyer tous les formulaires d’examens prénataux pour continuer à valider vos droits.